Espace consultant

Identifiez-vous

Connexion

Actualités

Accueil : L'actualité du portage et d'ALTER&CO > Définir le (bon) prix de sa mission

Image

28 mai 2015

Définir le (bon) prix de sa mission

Etablir un prix pour une mission est toujours chose délicate, en particulier lorsque l’on se positionne comme consultant depuis peu de temps.

Voici donc quelques conseils pour vous aider à définir un prix au plus juste.

 

Vous avez deux possibilités pour établir un prix :

       - Définir votre taux journalier de facturation en fonction de votre ancien salaire.

       - Vous renseigner sur les tarifs du marché et des consultants intervenant sur le même secteur d’activité que vous.

 

Cette dernière étape est quoi qu’il en soit essentielle puisqu’elle vous permet d’être en cohérence avec le marché sur lequel vous évoluez et donc de paraître pertinent face à votre client.

En outre, si votre prix doit être établi en fonction du secteur d’activité sur lequel vous évoluez et de votre degré d’expertise, il se doit aussi d'être en adéquation avec la taille de la structure et la durée de votre intervention.

 

Pour décrocher des missions, surtout les premières, de nombreux jeunes consultants ont tendance à ne pas vouloir être trop exigeants et à accepter un tarif en deçà de ce à quoi ils peuvent prétendre.

Or, proposer un prix trop bas est risqué dans la mesure où vos prospects risquent de s’interroger sur vos compétences, votre légitimité et votre capacité à solutionner la problématique à laquelle ils sont confrontés.

Vous avez des expériences, un savoir-faire, une expertise : vous devez les valoriser, car ce sont ces éléments qui justifieront en grande partie votre prix.

 

Votre client potentiel a besoin d’être rassuré et conforté quant à son choix de travailler avec vous, il est donc indispensable qu’il puisse comprendre votre prix. C’est la raison pour laquelle votre offre doit être particulièrement détaillée, préciser chaque étape de votre processus d’intervention et inclure le temps de travail préalable à la réalisation de votre intervention.

Vous pourrez de cette façon mettre en avant la charge de travail nécessaire à la bonne exécution de votre prestation et donc démontrer la cohérence de votre prix.

Mais la meilleure manière de justifier à la fois votre tarif et votre légitimité reste de faire transparaitre votre valeur ajoutée… et surtout le bénéfice que votre client retirera à travailler avec vous !              

Attendez-vous toutefois à être confronté à une phase de négociation avec votre client, aussi juste que soit le prix de votre prestation.

Dans cette situation, fixez-vous un seuil en dessous duquel vous ne descendrez pas : votre rémunération finale doit quoi qu'il en soit vous permettre de gagner votre vie et d’assumer vos frais de fonctionnement.         

 

Vous désirez obtenir davantage de conseils sur la définition de votre offre de services et de votre tarif ?

Contactez-nous !

Actualités