Espace consultant

Identifiez-vous

Connexion

Actualités

Accueil : L'actualité du portage et d'ALTER&CO > Interview : François Fernandez, manager de transition en Direction Générale et Industrielle chez ALTER&CO

Image

26 mars 2018

Interview : François Fernandez, manager de transition en Direction Générale et Industrielle chez ALTER&CO

Nous avons recueilli dans nos articles précédents des témoignages de consultants et formateurs sur leur expérience en portage salarial et les avantages de cette solution dans l’exercice de leurs activités respectives.

Aujourd’hui, nous nous intéressons au management de transition qui, bien qu’étant utilisé dans des missions et contextes très différents de ceux du consulting, de la formation et du coaching, peut également se pratiquer via le portage salarial.

Après les retours d’expérience de Denys Jourdant, Mila Mello, François Gallon et Chrystelle Berger, voici donc un focus sur François Fernandez, manager de transition en Direction Générale et Industrielle chez ALTER&CO.

 

Interview de François Fernandez, manager de transition en Direction Générale et Industrielle chez ALTER&CO :

       - Pouvez-vous nous décrire en quelques mots votre activité de manager de transition en Direction Générale et Industrielle ?

Mon métier est d’accompagner les entreprises industrielles dans des phases de transition. Je viens les aider à franchir un cap en leur apportant mon expérience de 30 ans. J’ai travaillé dans des secteurs très différents (verrerie, industrie du béton, mécanique, informatique …) pour des grands groupes comme Saint-Gobain et des TPE / PME en tant que sous-traitant ou donneur d’ordre.

 

       - Quelles sont les spécificités de votre profession de manager de transition ?

Le manager de transition a plusieurs spécificités :

- En premier lieu, il n’est pas là pour « rester » : il n’y a pas d’enjeux « politique » personnel. La réussite de la mission est le seul objectif.

- Il doit avoir une forte capacité d’adaptation et être opérationnel quasi immédiatement.

- En dernier lieu, je dirai qu’il est là pour partager son expérience et mettre en place une solution pérenne aux problématiques posées.

 

       - Pourquoi avoir choisi le portage salarial et quels avantages pour votre métier ?

La première raison est d’avoir une structure « toute faite » à ma disposition sans avoir à prendre le risque de la création d’entreprise et de vivre la solitude de l’entrepreneur.

Avec le portage salarial, j’ai un statut de salarié, une structure qui gère la contractualisation avec mes clients et je retrouve une communauté d’entreprise avec les permanents d’ALTER&CO.

A noter que dans le management de transition, la difficulté est de gérer les intermissions. Avec le statut de salarié, j’ai un garde-fou qui me permet de préserver 30 ans de droits acquis et de palier aux trous d’air éventuels.

 

       - Depuis combien de temps exercez-vous cette activité de manager de transition en Direction Générale et Industrielle et depuis quand êtes-vous accompagné par une entreprise de portage salarial ?

J’ai rejoint ALTER&CO en juin 2013 à la suite de mon départ de mon dernier poste en CDI. Dans un premier temps, j’ai pu finir des dossiers pour le compte de mon ancienne entreprise dans le cadre du portage salarial et ce n’est qu’un an plus tard que je suis parti dans l’aventure du management de transition. A ce jour ALTER&CO m’a accompagné sur trois missions de respectivement 6 mois, 11 mois et 6 mois à nouveau ; la 4ème est sur le point de démarrer pour 9 mois.

 

       - Avec quel(s) type(s) d’entreprises travaillez-vous (PME, TPE, grands comptes, SSII…) ?

On est plutôt dans le monde de la PME industrielle autonome ou filiale de grands groupes. C’est essentiellement dû à mon profil et à mon expérience. A noter que le monde de la TPE est assez fermé au management de transition.

 

       - Quels types de missions effectuez-vous pour vos clients ?

Les trois premières missions m’ont permis d’accompagner des situations de crises :

- Tout d’abord dans le secteur automobile où j’ai pris la responsabilité des moyens de productions et travaux neufs et appuyé une démarche TPM (Total Productive Maintenance). La mission a consisté dans un 1er temps à mettre en place le poste et dans un deuxième temps à accompagner le titulaire recruté

- Ensuite dans le secteur du bâtiment et de la construction, avec un accompagnement en vue de la cession de l’activité. Le diagnostic de départ ayant démontré l’impossibilité de redresser la société, j’ai piloté l’entreprise pour permettre et finaliser sa reprise par un industriel du secteur.

- Dans le secteur biomédical, j’ai ensuite accompagné la direction sur la partie maintenance pour la pérennisation de l’exploitation des nouveaux équipements dans le cadre du démarrage d’une unité de production industrielle.

- Enfin, ma prochaine mission se déroulera à nouveau dans le secteur BTP et consistera à accompagner l’entreprise dans la mise en place des orientations stratégiques à long terme suite au départ en retraite de son Directeur Général.

 

       - Qu’est-ce-qui a convaincu vos clients de travailler avec un manager de transition en portage salarial ?

A ce jour, j’ai rencontré plus d’une 20ène de cabinets de Management de Transition. Les points marquants sont les suivants :

- La quasi-totalité des cabinets sont des structures à orientation commerciale qui externalisent tous les aspects contractualisation avec le Manager de Transition

- Le portage salarial, c’est la souplesse. La main d’œuvre n’est pas une charge fixe qu’il faut amortir sur l’année mais un coût direct le temps de la mission.

En résumé, ils n’ont pas de contrainte vis-à-vis de ma gestion à court terme ou à long terme.

 

       - L’accompagnement que propose votre entreprise de portage salarial est-il important pour vous ?

De quel genre d’accompagnement avez-vous besoin (formations, ateliers, réseaux…) ?

Sur le plan humain, j’ai besoin de travailler dans une communauté d’entreprise. Je ne suis pas un « loup » solitaire, j’aime partager en collectif. Bien entendu quand je suis en mission, mes seules interactions possibles résident dans le suivi « administratif », mais je peux vous assurer que dans les intermissions, cela fait du bien de pouvoir se rattacher à cette communauté.

Sur un plan plus « technique », il est indispensable de fonctionner en réseau. On peut y trouver des opportunités mais ce que j’apprécie le plus, c’est de se challenger, de se conseiller, notamment lors des différents événements réseaux.

Les formations et les ateliers sont aussi indispensables dans un environnement qui évolue vite pour garder le contact avec les évolutions du métier et des bonnes pratiques.

 

       - Quels sont vos projets ? Souhaitez-vous pérenniser votre activité en portage salarial ou envisagez-vous plutôt une création, un emploi salarié ?

Mes projets sont de continuer mes activités de Management de Transition en portage salarial. Pour l’avenir je ne fige rien et je souhaiterai que cela soit le cas pour les dix années à venir mais mon expérience m’a fait comprendre qu’il fallait être très « OPEN » et s’adapter (ce qui est finalement la qualité première du Manageur de Transition). J’apprécie beaucoup la liberté que je ressens actuellement dans mon activité professionnelle, la contrepartie est ce challenge permanent pour la créer.

 

       - Vos projets ont-ils évolué depuis votre entrée chez ALTER&CO ?

En cinq ans chez ALTER&CO, il y a eu beaucoup d’évolutions dans mes projets.

- Dans un premier temps orienté « consulting » en attendant de trouver un CDI.

- Dans un deuxième temps j’ai perçu le Management de Transition comme la voie ou j’allais pouvoir m’épanouir.

Pour l’anecdote, j’ai même eu une expérience de reprise d’entreprise avec un partenaire industriel mais cette parenthèse s’est refermée en 2016 et je me consacre désormais totalement au management de transition.

 

Par Elodie FAURE

Actualités